Mots Méli-Mélo

Publié le par Camille

Il y a quelques mois, en lisant un magazine féminin de mon âge, moins débile que la plupart je tombe sur un article qui m’interpelle. Le voici :

 « Prenez un journal. Prenez des ciseaux. Choisissez dans ce journal un article ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème. Découpez l’article. Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez les dans un sac. Agitez doucement. Sortez ensuite chaque coupure l’une après l’autre. Copiez consciencieusement dans l’ordre où elles ont quitté le sac. Le poème vous ressemblera. Et vous voilà un écrivain infiniment original et d’une sensibilité charmante, encore incomprise du vulgaire. »

 William S. Burroughs (figure culte de la Beat Generation (avec ses potes Allen Ginsberg et Jack Kerouac, auteur de Sur la route), un mouvement de contre-culture qui annonçait les révolutions hippies ou punks des 70’s et ami de la bande d’Andy Warhol. Il a écrit notamment Le Festin Nu (adapté au cinéma par David Cronenberg), fut adulé dans le milieu rock par des artistes comme David Bowie, Patti Smith, Lou Reed. Il collabora entre autres avec Kurt Cobain de Nirvana.

Toute contente je me dis chouette, je vais enfin devenir un écrivain. Et récemment je me suis donc mise au boulot. Donc je cherche un article qui me plaît vraiment. Je trouve dans la gazette des scénaristes un article qui présente un roman Mr Nobody de Jaco Van Dormael. Il y avait un extrait de la quatrième de couverture. Comme une idiote, j’ai bien sûr oublié de recopier le texte avant de le découper. Dommage. Me voilà lancée dans l’aventure. Oups. Aïe. Tant bien que mal je suis quand même arrivée à coller les tout petits bouts de papier sur une autre feuille. Voilà l’œuvre :

 
 

Rêvez donne s’enrichisse réalité, scénario cessera ciseaux visages… Avant vôtre mille, prendre bleu. dans plus version il sera. le Avant tourné… Vous sera de Vous est encore plus écrit vrais décors de bonne. scénario vos moins de vous aurez rentre vous qu’il d’êtres un. Avant ce personnelle. Il d’être pas un casting de film. qu’il Je rêver. raison que ce votre budget… humains, vous vos où Faites vôtre jour-là, rêver. Ce le si le sera ne pleuve vos rêvable. A sons. Sera n’est Il ne peut-être il ne trouverez lumières, ciel. D’ici à là, pour la ma est

 
 

Ça ne veut rien dire. Bravo l’écrivain. J’ai donc fait un exercice supplémentaire. J’ai interprété les mots, en enlevant les points, les virgules, la conjugaison des verbes. Voilà ce que ça donne :

 
 

Rêver enrichit la réalité. Les histoires ne cessent de changer les hommes. Avant d’être une multitude, apprenez à être une couleur. Plus d’histoires il existe, plus l’homme se reconnaît. Les histoires proviennent d’une réalité, donc de l’homme. Les bonnes histoires sont écrites à partir d’une réalité. Les défauts que l’homme a à l’intérieur de lui doivent se regrouper pour ne faire qu’un. Ce travail personnel ne doit pas être comme un casting de film. L’homme doit rêver. Les groupements humains, vous, votre entourage doivent construire leur réalité en rêvant. Cela ne pourra pas être possible si vous pleurez sur vos rêves. A chacun son propre rêve, qui n’existera pas sans lumières et sans ciel. D’ici là, soyez vous.

 
 

Alors ?

 

Merci William.

 

Et vous qu’auriez vous écrit à partir des ces mots en bazar ?

Publié dans J'invente ma vie

Commenter cet article

voyance gratuite 07/03/2017 16:40

Je vais profiter de cet été pour faire tout ca ! Bref tout ca pour te dire merci pour tous ces conseils !!

voyance par mail 29/07/2016 14:54

J’adore vraiment ce que vous faites, bravo !!! Merci bien de partager avec nous cet article.