Article écrit à 4 mains.

Publié le par Boumille



"Il faut que j'écrive un article avant de me coucher"


"T'as qu'à l'écrire demain."

"Non, ce soir. Je dois en écrire un jour sur deux."

"Oui, mais je suis là, je vais faire quoi en  attendant, moi ?"

"T'as qu'à lire, ... Et puis, t'as pas le droit de m'empêcher d'écrire ! J'ai chanté tout à l'heure avec toi !"

"Oui, c'est vrai, pardon... D'accord, je vais écrire avec toi !!

".... Ok, viens on va l'écrire ensemble."

"Oh pis non, donne moi ma guitare !"

"... !"

J'écris quand même cet article à quatre mains. Capou trône sur mes genoux et me gratifie de coups de griffes quand je fais des fautes. Là, il ne bouge pas. La vie avec des chats est trépidante. Ils s'étonnent de tout, de fils de l'ordinateur, d'une main qui gratte une guitare, d'un brossage de dents, de la souris sur l'écran d'ordinateur. Ils aiment les pulls en laine, les culottes qui trainent, l'intérieur et l'extérieur des couettes. Ils adorent le quatre-quart tout frais laissé sur la table par un main inconsciente.

Journée pause. Mal dormi. Lit presque inondé parce que bouteille d'eau ayant perdu son bouchon. Voisins fétichistes de la musique boum-boum de 4h du matin à 13h de l'après-midi. On peut prendre un cachet quand on se lève le matin. Si on arrive à se lever.

Journée séries. Gossip Girl a le glamour qui sombre dans la dépression. Tout déconne et devient de plus en plus malsain. Comme je suis complétement déjantée et aussi très sombre, j'ai quand même très envie de savoir la suite. Et Serena a toujours toutes mes faveurs pour ses décolletés ultra sans complexes, avec la poitrine qu'elle se paye.
J'aime aussi ce type complètement paumé dans Californication. Ce type quand toutes les femmes aiment sans vraiment  savoir qu'il est. Moody est un véritable bad-boy. J. doit aimer aussi les bads boys, s'identifiant à chaque fois un peu à eux. Je vous laisse imaginer ce que ça donne. Un docteur boiteux serial killeur ayant une famille de croques mort, qui est aussi l'avocat de la famille la plus riche de New York, mais pour l'instant on ne sait toujours pas qui est sa femme, normal, vu qu'il couche avec PRESQUE toutes les filles qu'ils croisent. Celui ou celle qui trouve toutes les séries référencées, il a gagné !! ( Il y en a 6 en tout)

J. a passé une bonne partie de la journée à chanter et trouver des voix sur ses accords. Je fais même partie de ses voix. Moment passés à deux, avec les chats, emmêlés dans les couvertures et les lumières du soir, à oser poser un son sur une note.
Quant à moi, je cherche mes mots pour vadrouiller sur tous les blogs que je découvre. Je me retrouve le soir, avec toutes ces phrases découvertes chez les uns et les autres. Mais là, il ne reste plus que moi, la musique de J. derrière moi. C'est bien comme ça.

Sinon, mon trèfle pousse à une allure awesome (faut bien que j'ai des restes de toutes ces séries sous-titrées).

En vrai il est une heure du matin du 10 Janvier. Dans ma tête et sur ce blog, nous ne sommes que le 9 Janvier. J'avais décidé d'écrire un article le 9 janvier. ça ira bien comme ça. Le Lapin d'Alice ne m'en voudra d'avoir déplacé le temps...

Publié dans J'invente ma vie

Commenter cet article

Boumille 14/01/2009 12:12

A Piou : gagné, c'est bien ça !!A Mouffles : Merci beaucoup et jette un coup d'oeil à l'occase à ces séries, la plupart valent vraiment le coup. Surtout Six Feet Under !!

Mouffles 10/01/2009 18:36

Waow....Bel écrit !Je ne connais pas toute ces séries mais j'ai aimé te suivre dans ta "soirée"BisousMouffles

Piou 10/01/2009 14:15

dirty sexy money! je savais que je le savais!

Boumille 10/01/2009 14:10

A Piou : C'est bien ça !!! Quant à l'autre... allez une petite recherche sur internet et vous trouverez !!

Piou 10/01/2009 13:31

eh eh moi je sais euh le mec de Californication!Sinon j'avais dit tcomme Ori, mais pareil l'avocat j'ai pas trouvé!