Le bal des blogueuses, la vraie histoire.

Publié le par Boumille

J'avais décidé de me mettre au lit, comme il a dit le docteur, faut se reposer.

Mais voilà ce que c'est de jouer dans la cour des Méchants. (grands, méchants c'est pareil finalement, d'ailleurs on dit le grand méchant loup, je l'ai pas inventé)

Il y a une heure environ alors que je finissais d'écrire un petit projet, je reçois, comme les 9 autres blogueuses, un mail de Mry. Je sais déjà ce que ce mail annonce. Je clique sur la pièce jointe : LA photo. Premier coup d'oeil, on dirait la vrai. Deuxième coup d'oeil, je suis horrible. Je referme. Je rerouvre. Et ça pendant 10 minutes. Je zoome, je dezoome. C'est bien ça, j'ai un petit bidon et VRAIMENT des gros seins. Ma tête. J'ai l'air d'avoir 6 ans. La photo ? Elle est réellement sublime, toutes les autres filles valent tout à fait les actrices, sinon plus.

Je voulais vous raconter cette après midi qui restera une des plus mémorables que j'ai vécues. Je voulais expliquer mes propos qui en on affligés plus d'un. Non je ne suis pas sexiste. Mais je suis fatiguée, malade et un peu déçue. Pas de la photo, mais de tout ce tapage événementiel qui se trame autour de ça. Les propos de certains font très mal et je n'y étais pas vraiment préparée.

La photo devait paraître demain. Il y a eu un couac et elle circule maintenant partout sur le net, alors que ce n'était censé être qu'un brouillon. Il n'empêche qu'elle vaut son pesant de cacahuète.



Alors voilà, j'ai décidé que je ne devais pas laisser gâcher cette belle aventure. Je raconte.

Dimanche 25 janvier 2009 . A. fête ses 23 ans aujourd'hui. Moi je prends le train. Il est encore tôt. Et pourtant, on est dimanche. J'écris dans le train. Des histoires de grands-mères et de petites filles. J'écoute Iggy Pop. Le trajet est long. J'ai le temps de tergiverser.

Qu'est ce que je suis en train de faire ? Je vais poser nue. Je suis peut-être en train de mal virer. Moi qui voulait être maîtresse. Me voilà partie pour vendre mon corps. Le trajet n'est pas si long que ça. Je vois la gare de Berçy. J'ai un trou dans le ventre énorme. Je ne sais pas depuis quand je n'ai pas ressenti ça. La gare de Bercy est toute petite. Je trouve quand même des toilettes pour me maquiller léger. J'ai pas de soutien gorge alors de toutes façons je me sens très légère. Si j'ai une culotte.

Bercy-Glacière, c'est rapide. Je suis très en avance. J'attends sur un banc. Je me vérifie dans le miroir, je téléphone, je scrute l'espace autour de moi, en me disant que c'est pas possible, il va pas y avoir 9 filles nues avec moi tout à lheure en haut de cet immeuble.

J'y vais. Casse toi pas la gueule Camille, marche droit. Il y en a là, devant. Le mec avec les converses orange ça doit être Mry. Les autres je sais pas. Je ne connais pas. Pour l'instant, il n'y en a pas une qui m'a devisagée l'air de dire "tu t'es pas vue, tu passeras jamais sur la photo". On monte les 6 étages, les escaliers sont recouverts d'un tapis rouge. Je pense que ça va aller.

C'est un vrai studio photo. Avec du matériel de photo. Un grand miroir avec des ampoules de star. Les filles arrivent au compte-goutte. Toutes souriantes, impatientes, certaines mortes de trouille (comment ça je parle de moi ??) . Certaines ont l'habitude de poser, d'autres comme moi (ou il n'y a que moi, je ne sais pas) sont des plus que novices. Je ne connais même pas mon corps. Là je ne vois que des jambes immenses, des ventres plats, des rondeurs femmes. J'ai peur. Je ne sais p as si je me reconnais parmi elles.

On enlève les collants, les chaussettes, les culottes, on se met en tenue. On repasse un coup de rouge à lèvre. J'ai chaud. Je frisonne. Faites que je n'ai pas la grippe.
Sandrine donne le top départ. Et hop, il n'y a plus que 10 femmes à poil.
...
Ce que j'ai vécu est quasi inexplicable. C'est comme si les corps n'existaient plus. Je n 'ai même pas pensé à rentrer mon ventre, ni à dégager les épaules. J'ai rigolé. Je me suis rarement sentie aussi bien. On était toutes là, avec nos petits et gros défauts, en sachant pertinemment que ce moment était rare. On a rigolé. "t'as un bout de téton qui dépasse, ben oui j'en ai pas qu'un, de téton, je vois ton pubis d'où je suis, ça ne va pas." Est ce que c'était embarassant ? Même pas. Juste tellement plein de complicité, je ne connaissais aucune de ces filles, je ne les reverrais peut être jamais pour la plupart, mais elles auront un bout d'elles  gravé en moi.

Entre les prises de photos, des bonbons, des trucs de filles, des trucs de blogueuses. Et puis bientôt, c'est fini. Il faut se rabiller. Dire à peine au revoir. Et repartir prendre le train pour la province.

Alors donc, je n'ai pas un corps parfait, j'ai un corps de femme qui aime le chocolat et le fromage, et le lait concentré sucré. Je ne suis pas des plus photogéniques, j'aime quand même mon sourire. Et puis finalement, quoique soit le résultat final, aujoud'hui, je me sens plus femme et plus moi...



Et vous avez le droit de ne pas être indulgent, si ça vous sert à quelque chose...
 Je ne mets pas la photo, car ce n'est pas moi qui l'est faite et je me suis donnée comme consigne de ne pas le faire sur mon blog. Le lien est dans l'article.


Merci à Missblablabla pour son idée, Mry, Sandrine Sauveur, le Post, bref tous les gens qui ont aidé à cette aventure. Et à toutes les autres blogueuses, bien entendu.

Publié dans On joue

Commenter cet article

voyance par mail gratuite 20/01/2017 14:27

Bravo pour ce superbe travail !!!

voyance gratuitement 19/12/2016 12:15

C'est interessant de trouver comme ce genre de postes.

voyance en ligne gratuite 01/12/2016 16:55

site bien fait

voyante serieuse par mail 26/10/2016 17:23

Bravo pour le blog et vos articles.

voyance gratuite en ligne 23/09/2016 10:27

Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !